Blogue

Restauration : Comment utiliser une friteuse?

Dans le milieu de la restauration, la friteuse est un appareil de cuisson indispensable. Ce type d’appareils – comme une trancheuse à viande, un four, etc. – comporte des risques que le travailleur doit connaître pour éviter les accidents du travail.

À ce sujet, le travail de cuisinier, dans un restaurant, un hôtel ou un établissement de soin de santé par exemple, requiert une formation adéquate en santé et sécurité du travail (SST). La friteuse présente des risques importants pour la sécurité du travailleur.

Comme l’indique le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST), les risques de « brûlures ou [d’]incendies causés par la chaleur provenant d’un four, le bain de friture d’une friteuse ou la vapeur d’une marmite » font partie des principaux risques en SST pour les cuisiniers. De plus, la possibilité de se faire éclabousser par de l’huile chaude et celle de faire une chute de plain-pied à cause de la présence d’huile ou d’eau sur le plancher sont bien réelles.

Précautions de base

  • Porter des bottes ou des chaussures antidérapantes, de même que des vêtements à manches longues.
  • Dégager le plancher de tout équipement et accessoire nuisible à la bonne circulation.
  • Enlever tout produit dangereux et autres liquides de la surface de travail près de la friteuse.
  • Utiliser les deux mains pour manier le panier de friture.

Méthodes de travail sécuritaires

Pour les employeurs, tout commence en établissant un programme de prévention complet et adapté aux risques présents en entreprise. Voici des méthodes de travail sécuritaires qui sont nécessaires à la cuisson d’aliments par friteuse :

•  Seules les personnes formées précisément sur l’utilisation sécuritaire d’une friteuse peuvent la manipuler et l’entretenir.
•  Informer sur-le-champ le superviseur ou le supérieur immédiat de défectuosités, lacunes ou problèmes avec l’appareil de cuisson.
•  Toujours porter des vêtements à manches longues.
•  Maintenir l’huile au niveau requis pour éviter des débordements.
•  Brasser le ou les paniers de la friteuse afin d’éviter toute éclaboussure.
•  Ne pas plonger des aliments non essorés dans l’huile de friteuse pour également éviter des éclaboussures d’huile causées par une réaction thermique entre l’eau et l’huile très chaude.

De plus, au moment de la vidange d’huile de la friteuse, plusieurs étapes sont nécessaires afin de rendre la tâche sécuritaire :

  • Éteindre la friteuse.
  • Laisser l’huile refroidir entièrement avant d’exécuter tout changement.
  • Porter les équipements de protection individuels (EPI) nécessaires à la tâche, c’est-à-dire des gants de caoutchouc, un tablier et une visière.
  • Placer le bout du drain en direction du contenant dans lequel l’huile se vidangera.
  • Ouvrir le robinet de vidange et laisser s’écouler l’huile jusqu’à ce que le réservoir soit vide.
  • Fermer le robinet de vidange.
  • Ajouter de l’huile fraîche dans le réservoir vide et régler la température au degré voulu.

Également, le ministère de la Sécurité publique du Québec émet ces recommandations :

  • Utiliser des friteuses certifiées et munies d’un thermostat (ne jamais utiliser de chaudron).
  • Lire les instructions avant d’opérer la friteuse.
  • Chauffer l’huile lentement.
  • Éteindre la friteuse dès que la cuisson est terminée.

Comme vous le constatez, différentes mesures et précautions doivent être prises, et avec sérieux, pour diminuer les risques d’accidents du travail.

En conclusion, les abonnés à notre plateforme Web de capsules et formations en ligne peuvent se référer directement à la capsule Friteuse. Si vous êtes membre d’une mutuelle de prévention de Novo, vous pouvez également consulter la fiche de prévention Friteuse disponible sur votre Espace client. De plus, si vous avez des questions, communiquez sans tarder avec votre conseiller en prévention de Novo!

Sources

Novo Studio, « Friteuse », [En ligne], [novostudio.ca] (Consulté le 27 août 2018).

Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), « Démarche d’intégration de vos nouveaux travailleurs », [En ligne], Octobre 2017. [cnesst.gouv.qc.ca/Publications/200/Documents/DC200-989web.pdf] (Consulté le 28 août 2018).

Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) « Cuisinier », [En ligne], mis à jour le 20 février 2018. [cchst.ca/oshanswers/occup_workplace/cooks.html] (Consulté le 23 août 2018).

 

#Friteuse #SST #Restauration #Prevention #Mutuelle #Risques

Poursuivre votre lecture

Tous les articles
Prévention des accidents du travail : des outils nécessaires!

Dans les entreprises, la prévention des accidents du travail demeure l’élément central pour éviter des situations malheureuses. Quel que soit l’environnement de travail dans lequel les entreprises évoluent, protéger la santé et la sécurité du personnel est la base d’une entreprise saine et efficace.

Accueil et intégration des nouveaux employés

Vous cherchez une façon d’améliorer à la fois l’efficacité, la qualité et la productivité de vos nouveaux employés? Le programme d’accueil et d’intégration est l’outil idéal! Dans le cadre d’un nouvel emploi, tous les travailleurs, quel que soit l’âge, ont de cinq à sept fois plus de chances de se blesser au cours du premier mois de travail. La raison? Ils ne se sont pas ou peu familiarisés avec les risques présents dans leur nouvel environnement de travail et les méthodes de travail sécuritaires à adopter. Le programme d’accueil et d’intégration est un excellent outil pour permettre aux travailleurs d’intégrer les méthodes de travail sécuritaires dès le départ et ainsi diminuer les risques d’accident.